Restez connectés avec la cnep

Ne manquez aucun rendez-vous, suivez l'actualité de la cnep en vous inscrivant à la newsletter !

CNEP

Chambre syndicale française des Négociants et Experts en Philatélie

Beaucoup de prix étaient décernés en littérature notamment mais pas en philatélie. Le timbre né en 1849 a passé le cap des 100 ans en cette année 1951 où dans le cadre du 5° Salon Philatélique d'Automne, Roger North et Jean Farcigny ont alors créé le Grand Prix de l'Art Philatélique. Il fallait alors réunir des personnalités de la philatélie, des arts, des sciences et de la politique autour d'un déjeuner. Ce fut assez compliqué à mettre en place, mais le premier jury composé d'une quinzaine de personnes pu entreprendre ces travaux. C'est ainsi que de grands noms ont composé le jury au fil du temps. Outre ceux du milieu philatélique dont Lucien Berthelot, Président de la Fédération des Sociétés Philatéliques a fait partie dès 1951, voici quelques noms qui vous rappelleront les différentes époques : Pierre Morel d'Arleux (Conservateur du Musée des Arts Déco) – Hervé Bazin (écrivain, membre de l'Académie Goncourt) – Madame La Duchesse de La Rochefoucauld (Présidente du prix Fémina) – Jacques de Lacretelle (journaliste au Figaro et Académicien) – Jacqueline Caurat et Jacques Mancier (Téléphilatélie) – Albert Prejean – Maître Maurice Rheims de l'Académie Française – Maurice Druon (avant qu'il fut Ministre de la Culture) – Le Professeur Olivier (membre de l'Académie de Médecine) – Noël Le Maresquier (membre de l'Institut) – Georges Mathieu et Pierre-Yves Trémois (Peintres) – Yvan Levaï (Journaliste à Europe 1).

Ces prix ont été créés en collaboration avec la ville de Paris en la personne de Pierre-Christian Taittinger, alors Président du Conseil de Paris. Ces prix étaient remis lors d'une réception dans les salons de l'Hôtel de Ville.

Pierre-Christian Taittinger a été présent au jury pendant plus de 30 ans.

Aujourd'hui, le jury est composé d'une trentaine de membres issus pour 2/3 de la philatélie et 1/3 de personnes extérieures à ce monde particulier. Il y a toujours un déjeuner et dans le mois qui suit, la remise des prix à la Mairie du 9° (rue Drouot – quartier de la philatélie à Paris).

Ces Grands Prix ont concerné :
  • de 1951 à 1960 inclus les timbres de France et des Colonies Françaises.
  • de 1961 à1980 inclus, les timbres de France, des Territoires d'Outremer et des pays d'expression française ont été séparés en trois votes.
  • de 1981 à aujourd'hui, les timbres de France et les timbres des TOM et collectivités territoriales.

En 1971, pour donner une dimension européenne aux Grands Prix de l'Art Philatélique, il a été décidé d'inviter tous les ans un pays européen différent. Le premier pays à rentrer en compétition fut la Grande-Bretagne. La Poste du pays européen invité d'honneur du Salon Philatélique d'Automne, se voit remettre chaque année un vase de porcelaine de Sèvres offert par la Présidence de la République Française. Cela fait 40 ans déjà !

En 1980, avec l'union des Chambres syndicales, la CNEP, présidée alors par Roger Loeuillet, a continué cette tradition instituée par la CSFP de Roger North.

En 2010, pour le 60° anniversaire des ces Grands Prix, François FARCIGNY devient Président du jury, et perpétue cette institution qui même copiée ne sera jamais égalée.