Restez connectés avec la cnep

Ne manquez aucun rendez-vous, suivez l'actualité de la cnep en vous inscrivant à la newsletter !

CNEP

Chambre syndicale française des Négociants et Experts en Philatélie

Interview de Mauricette Feuillas, Directrice de l'Adresse Musée de La Poste

FF : Les collections exposées par le Musée de la Poste sont bien connues, mais avez-vous d'autres fonctions qui seraient méconnues du public ?

MF : Comme tous les musées en fait, ce que voit le public n'est que la partie émergée de l'iceberg. Par exemple, les tâches liées à la conservation du patrimoine qui nous est confié sont des tâches invisibles pour le grand public. Cela va de l'enrichissement des collections par des acquisitions ou des dons, à la restauration des pièces qui se sont dégradées avec le temps, en passant par tout ce qui relève de la documentation des œuvres. Le récolement décennal est également une activité qui mobilise fortement le personnel du patrimoine.

Ainsi dans le domaine de la philatélie, nous achetons régulièrement des pièces destinées à compléter nos collections, par exemple, lors de ventes sur offre. Ainsi avons-nous acquis en décembre dernier un ensemble d'épreuves de timbres poste du graveur Georges Hourriez. Par ailleurs, nous acceptons des dons sous certaines conditions : en tant que musée de France, nous sommes tenus de soumettre toutes les propositions d'acquisition à titre gratuit et onéreux à une commission scientifique. Ce mécanisme garantit l'application d'une politique d'acquisition cohérente.
Les collections du musée, malgré sa fermeture temporaire, vivent toujours, s'enrichissent et voyagent.

FF : Le musée à Paris est en effet fermé pour travaux, quel est le calendrier jusqu'à sa réouverture ?

MF : Les travaux destinés à rendre le musée accessible à tous les publics, y compris aux personnes à mobilité réduite, mal entendantes, mal voyantes ou souffrants de déficits cognitifs ont démarré, mais il est toujours assez difficile de s'avancer sur une date de fin de travaux sur un chantier aussi complexe. Les architectes pensent que nous pourrons rentrer dans les lieux à la fin de l'année 2017.
En attendant, la conception de la future muséographie, la préparation des expositions à venir et la conception des nouvelles animations qui seront proposées aux publics sont au cœur de nos préoccupations et de nos activités et concernent l'ensemble du personnel.

FF :Lors du prochain grand rendez-vous à Paris, l'exposition Paris-Philex de mai 2016 à la Porte de Versailles, offrirez-vous aux visiteurs la possibilité d'admirer quelques pièces pas forcément rares mais insolites et méconnues de toutes époques sur un stand spécifique l'Adresse Musée de La Poste?

MF : Oui sans doute, nous travaillons dans ce sens, mais .... gardons la surprise pour l'exposition

FF : Enfin pour conclure, depuis votre arrivée en 2011 à la direction du Musée, quelle est votre sentiment sur la philatélie aujourd'hui ?

MF :A mon sens la philatélie demeure une affaire de passionnés qui doit pouvoir encore et toujours susciter des vocations. Je crois sincèrement à la possibilité d'intéresser les jeunes générations aux timbres, sans doute sous des formes à réinventer. La baisse des volumes du courrier physique fait que les enfants sont naturellement moins en contact avec le timbre, c'est la raison pour laquelle avec l'Adphile nous cherchons à multiplier les occasions de mettre des timbres dans les mains des enfants pour qu'ensuite la magie puisse opérer. Le service des publics du Musée a également conçu des animations qui s'adressent aux scolaires dès la Petite Section de maternelle, pour sensibiliser les enfants au timbre et à l'envoi du courrier.
Dans
Actu CNEP
Le Mercredi 21 Octobre 2015 à